« Février sans supermarché – LABC de DLB »

Lundi 1er mars: Faites le bilan! Et continuez…!

  1. Reprenez votre cahier de progrès: vous avez réussi, quelque soit l’ampleur du résultat! Bravo! Félicitez-vous, félicitez votre entourage! Qu’avez-vous découvert de positif ? Des commerces et des commerçant.e.s sympathiques? Des produits locaux et frais meilleurs? Un nouveau plaisir à faire vos courses ? Faites le bilan. N’êtes-vous pas motivé.e à poursuivre votre démarche encore un mois, voire plus ? Il est possible de se passer de supermarché et de ses productions industrielles et suremballées: il suffit de le décider.
  2. Et si vous simplifiez aussi vos placards de salle de bain? Un savon de qualité dans la douche, un shampoing solide, cela évite les emballages plastique à jeter. Mais on trouve du produit de douche et du shampoing liquide en vrac désormais! Le déodorant peut se fabriquer à la maison, tout comme le dentifrice (en poudre). De nombreuses recettes existent et Demain La Broye organise des ateliers pour apprendre à confectionner ces produits. Renseignez-vous, contactez-nous!
  3. Devenez membre de Demain La Broye et soutenez des projets et des actions pour une vie dans la Broye durable!

Vous retrouverez l’ensemble des conseils également sur la page Facebook de DLB
Alors, vous relevez le défi avec nous? On compte sur vous!
Est-ce que l’une ou l’autre des astuces vous parlent ?
En avez-vous déjà adoptées ?

Rendez-vous sur la page Facebook de Demain la Broye pour échanger nos expériences !
Les membres du Comité se feront un plaisir d’y participer…!
Les précédentes astuces:

Lundi 1er février: Achat et choix de la nourriture
  1. Commencez par faire votre liste de courses, ainsi que la liste des repas que vous prévoyez pour 2-3 jours. Vous serez plus efficaces dans vos courses. C’est aussi un bon moyen de maîtriser son budget, en évitant de céder aux achats spontanés qui sont le fond de commerce des grandes surfaces de distribution.
  2. Préférez les petits commerces indépendants : commençons par acheter du pain à la boulangerie! Ou bien le fromage à la fromagerie, la viande à la boucherie… Choisissez par quoi vous allez commencer, de préférence ce qui est le plus simple pour vous. Les supermarchés que l’on évitera sont ceux de la grande distribution, les grandes enseignes. Par contre, les petits supermarchés coopératifs indépendants ou les marchés sont à soutenir !
  3. Choisissez des aliments bruts non transformés et prenez le temps de cuisiner, si possible en famille! L’expérience a démontré que les petits commerces indépendants sont très ouverts à la volonté de réduction des emballages de sa clientèle. Certains encouragent ces efforts en offrant une petite réduction au moment de passer à la caisse. Apportez vos boîtes ou vos bouteilles réutilisables, ou bien choisissez les produits dans des contenants consignés (par exemple les boissons en bouteilles de verre). Rappel: le PET et le PEHD ne sont pas une option durable car leur recyclage est limité à une seule fois et est très coûteux en énergie et en ressources.

Lundi 8 février: Ne vous mettez pas trop de pression, restons positifs!

  1. Vous répétez chaque matin: Agir rend heureux! Fixez-vous des étapes, une à la fois. 
  2. Avez-vous repéré tous les commerces indépendants dans votre entourage proche ? Renseignez-vous sur leurs horaires d’ouverture, pour éviter de vous retrouver devant porte close. Les commerçants indépendants ne peuvent pas ouvrir comme les supermarchés, ils n’ont pas autant de personnel. Fixez-vous un parcours-type pour couvrir tous vos besoins. Faites vos courses à pied (pensez au bon vieux caddie à roues si vous avez beaucoup de courses à charrier!) ou à vélo.
  3. Chaque victoire se fête: après chaque « jour de courses », notez dans un cahier l’habitude d’achat que vous avez réussi à changer. Et relisez vos progrès régulièrement pour vous donner la pêche!

Lundi 15 février: Achetez en vrac

  1. Le supermarché est le temple de l’emballage. Pour l’éviter, ne partez jamais en courses les mains vides: préparez un cabas de courses qui contiendra vos contenants. Boîtes hermétiques lavables pour les aliments humides (viande, poisson, fromages), boîte à oeufs, sachets en tissu (pour les aliments secs) et des bouteilles en verre réutilisables (pour les liquides). Après vos courses, transvasez vos achats dans vos contenants et maintenez votre cabas de courses toujours prêt pour les prochains achats.
  2. Il existe beaucoup d’échoppes indépendantes (épiceries, drogueries, magasins à la ferme…) où on peut acheter au poids ou en vrac. N’oubliez pas les marchés pour les produits frais (légumes, fruits…)! Faites des réserves de ce qui se garde facilement (aliments secs comme riz, pâtes, céréales, sel, sucre; huiles et vinaigres, etc.). Si vraiment vous êtes pris.e de court et que vous devez faire vos courses dans un supermarché, choisissez-en un qui permet d’acheter ces denrées au poids et fuyez les emballages et sachets en plastique.
  3. Ne vous fixez pas sur un prix qui vous semble plus élevé dans un commerce indépendant que dans un supermarché. C’est sans doute vrai pour quelques aliments, mais dans l’ensemble, tout s’égalise. On ressort rarement d’un supermarché avec seulement ce qu’on avait l’intention d’acheter: tout est fait pour provoquer un achat spontané non prévu (une action, un multipack, etc.) et au final, on dépense bien plus que ce qu’on avait prévu. Quand on achète dans les commerces indépendants, en vrac, selon sa liste de courses, on maîtrise bien beaucoup mieux son budget.

Lundi 22 février: Simplifiez vos nettoyages, libérez vos placards !

  1. Combien de produits de nettoyage différents avez-vous chez vous? Saviez-vous que seuls cinq produits sont suffisants ? Et qu’en plus, vous pouvez en fabriquer quelques uns vous-même? Commencez par faire infuser des pelures d’agrumes dans du vinaigre blanc, non aromatisé. Au bout de dix jours, vous obtenez un vinaigre de nettoyage qui sent bon et qui s’utilise partout pour nettoyer, désinfecter, détartrer les surfaces. Pour la vaisselle, essayez le bon vieux savon de Marseille, le vrai: vous serez étonné.e!
  2. Pour nettoyer le linge, préférez la lessive en poudre emballée dans un carton qui se recycle. La lessive liquide est faite de beaucoup d’eau achetée à prix fort. Si vous préférez quand même la lessive liquide, fabriquez-la vous-même (1 litre d’eau + 25 g de cristaux de soude + 25 g de savon de Marseille en copeaux + 25 g de savon noir liquide, à chauffer jusqu’à dissolution, refroidie et mixée).
  3. Le papier ménage (type Sopalin) se remplace aisément par des coupons de vieux tissu (vieux t-shirts ou serviettes éponges usées). Les serviettes et les mouchoirs en papier n’existaient pas du temps de nos grands-parents: réutilisons des serviettes en tissu (c’est plus chic!) et des mouchoirs découpés dans de vieux draps en jersey. Ceux-là n’ont même pas besoin d’être repassés! Voilà des produits que vous n’aurez plus besoin d’acheter en supermarché!